logo La Compagnie du Griffe

Ciné Concert Chronos

 

Asuelh

Il s'agit d'un collectif réunissant aujourd'hui six musiciens venus de mondes et de pratiques musicales multiples. La totale liberté qu'ils s'accordent au sein de cette formation leur permet d'explorer des univers aussi différents que la musique contemporaine, le Jazz, les musiques électroniques et d'utiliser de nombreux éléments issus des musiques traditionnelles. La poésie et le chant en langue occitane y trouvent naturellement place et enracinent profondément son discours dans un imaginaire collectif plus large.

 
Paysages, Pas de pays sans âge - création sortie prévue mai 2019

 

Concert pour archives du présent  en partenariat avec le SILO+
 
Cette nouvelle création de la cie du Griffe répond au spectacle Chronos, ciné-concert d'archive d'iamges des année 1950-60. Il s'agit avec Paysages ..., de décaler le curseur et de plonger dans le présent. Dans ce concert d'archives, collectées autour de nous ici et maintenant, le dialogue entre les compositions musicales et les vidéos propose une forme hybride. Proche du documentaire par le fond, du ciné-concert par la forme. Cette création convoque des musiciens, des poètes, une réalisatrice et des techniciens pour créer une narration poétique. Ce décalage du réel vers une forme artistique nous rend observateurs privilégiés de notre monde. Paysages de degrés divers, urbanisation, sociologie, identités, un laboratoire à ciel ouvert est à notre disposition. Paysages, pas de pays sans âges, est une invitation à redécouvrir notre environnement sous sa forme poétique, discrètement, par la petite lorgnette
 

CHRONOS Création 2016 

C'est la création d'un Ciné-Concert naviguant entre narration poétique et reportage ethnographique.

Michel Cans, cinéaste et reporteur, filme dans les années 50-60 une "galerie de portrait de famille de tout l'Ouest Hérault"

dixit Max Rouquette. Suite à une rencontre entre Asuelh et le CIRDÒC, l'évidence d'un partenariat et de la nécessité de valoriser

ces images est apparue.

Ce sont des films tournés dans des communes de l'Hérault dans les années 1950/60 par Michel Cans, journaliste né dans les

années 1920 qui collabora avec la RTF, l'ORTF puis FR3.

Asuelh met en musique ces scènes d'un quotidien à la fois proche et décalé. Le regard brut, chargé de cette culture, dessine des

instants poétique .

Le caractère muet des films permet aux musiciens d'Asuelh une libre interprétation.

La langue occitane intervient au travers de poèmes chantés et de collectages anciens ou récents par le biais de textes à l’image.

Cette création révéle toute le pittoresque, l’inoui et la finesse de ces prises de vue.

Catherine Legrand monteuse et videaste scénarise ces images in situ en étroite collaboration avec les musiciens, suivant eux

même une trame dans laquelle des passages improvisés peuvent s’inviter.

« On y voit des gens mort depuis longtemps, d'autres qui ont vieilli. Tout cela bouge, vie, rie, se promène. C'est beau et émouvant. D'une simplicité Parfaite. En 10 minutes on voit des centaines de visages, des choses qu'on ne pourra plus voir, filmé par un professionnel mais sous forme de